EVIDENCES
Éducation à la Santé et au Bien-Être

Transmission des mères et des pères

Bien des mères et des pères ont déjà transmis l’importance de manger sain à leurs enfants.

Sauront-ils aussi leur transmettre leur histoire périnatale pour les aider à être eux-mêmes et à oser vivre leurs dons plus facilement ?

C’est à travers notre mère que chacun de nos organes s'est constitué et a acquis sa fonction. Nous portons dans nos gènes certains de ses traits physiques, de ses traits de caractère et de ses dons ainsi que ceux de notre père et de nos aïeux.

Nous sommes les héritiers de ceux qui nous ont mis au monde et portés dans la vie.

En d’autres mots, au cours de notre périnatalité, à travers la création de notre corps physique au sein de notre mère, nous nous sommes imbibés du vécu de nos parents, de leurs forces et de leurs faiblesses, tout autant que de celles de nos ancêtres paternels et maternels.

Si nous ne prenons pas conscience de ce qui nous a été transmis, ce sont nos parents tout d’abord et nos ancêtres ensuite, qui, à travers nous, vont dessiner les sillons de notre existence.

Il nous suffit d’observer notre vie et celle de nos parents pour découvrir que les dons, les problématiques ou les pathologies que nous rencontrons sont bien souvent de la même tonalité que celle de notre mère si nous sommes une fille, ou de celle de notre père si nous sommes un garçon. Sans oublier que sur ce savant mélange les tonalités des générations antérieures viennent se greffer.

Ne dit-on pas dans le langage courant : « Elle est morte de la même maladie que sa mère, il est mort de la même maladie que son père… », « Elles sont peintres de mères en filles, ils sont politiciens de père en fils… », « C’est tout à fait sa mère, c’est tout à fait son père… » ?

Quel que soit notre sexe, c’est en revisitant la vie des femmes de notre lignée que chacun peut découvrir les vécus périnataux et tracer ainsi un arbre gynécologique qui éclairera autant sa vie sentimentale, familiale, professionnelle que celles de ses enfants, futur homme et femme en devenir.

Gyn signifie la femme, éco signifie maison et logique signifie logique. Nous pouvons donc traduire le mot gynécologique par : qu’est-ce qui est logique dans la maison de la femme ? Et bien évidemment qu’est ce qui ne l’est pas ?

La première maison d’un enfant étant l’utérus de sa mère, qu’il soit fille ou garçon, elle est plus que jamais détentrice de son vécu et de la responsabilité de sa transmission.

C’est à travers la découverte des problématiques que les femmes de notre lignée ont rencontrées au sein de leur vie que nous pouvons découvrir ce qui a été logique et ce qui n’a pas été logique ou n’est toujours pas logique pour chacune d’entre elles au sein de leur maison, de leurs nids (familiaux, professionnels, ...) et de leur impact sur la vie de chacun de leurs enfants.

Les problématiques propres aux femmes et aux hommes de notre lignée et avant tout celle de nos parents, en ce qui nous concerne, constituent la toile de fond de ce que nous vivons sur le plan sentimental, professionnel ou familial.

La vibration des mémoires qui sont transmises à travers les gènes et les cellules ne peut attirer que la même chose si elle n’est pas conscientisée et modifiée par la femme qui les porte dans son corps et les transmet. L’homme bien évidemment, en transmettant son histoire à travers son spermatozoïde a tout autant à conscientiser et se doit d’occuper sa place en transmettant son vécu. Un rôle capital pour aider chaque enfant à se libérer de sa mère et devenir un homme ou une femme à part entière, désireux d’aller de l’avant et d’oser son chemin dans le monde. Un chemin qui ne sera ni le celui de son père, ni celui de sa mère, ou de ses aïeux mais le sien.

Si chaque mère et chaque père pouvaient mener des enquêtes au sein de leur arbre et partager à leurs enfants l’histoire de leur vécu périnatal pour les aider à transcender des répétitions douloureuses dans les différents domaines de leur vie (sexuelle, sentimentale, familiale et professionnelle), le monde évoluerait à pas de géant et chacun vivrait plus sereinement.

Bon nombre d’êtres humains arrêteraient ainsi de tenter d’expulser d’eux-mêmes cette douleur qui les encombre énergétiquement, émotionnellement et mentalement à travers leurs larmes, leurs accidents ou maladies.

Se jeter séparément à l’eau, ou en famille, pour oser raconter parfois le non racontable ou laisser remonter ce qu’on ne nous a pas dit, aide à se libérer de ses chaînes et devenir pleinement soi. Retrouver la mémoire de l’eau de l’utérus dans une eau chaude chauffée géothermiquement par la Terre mère, vibrer grâce à sa puissance et se sentir soutenu par elle, aide à se reconnecter sa propre nature, à sa force créatrice et à aller de l’avant.

Conscient de ce mécanisme guérisseur qui s’opère au contact d’une eau sacrée de la terre mère chauffée géothermiquement, nous réunissons chaque année les conditions d’une grossesse idyllique grâce aux eaux chaudes des Mont Lessini, dans les thermes de l’Hôtel Olympia, à Montegrotto, près de Venise.

Ce cadre olympien permet d’oser la vie, de recontacter son vécu périnatal, enlacé dans le liquide de la Terre mère, seul, son enfant dans les bras ou son adolescent à distance. De chaleureux moments à vivre en cœur à cœur avec soi et avec l’eau, qui permettent de nous rendre compte que nous ne sommes pas seuls et que nous pouvons nous laisser aller et nous laisser porter, quel que soit le poids de nos difficultés à vivre.

La magnificence de l’évolution et de la transformation fœtale racontée par le Dr Van den Bogaert nous aide à percevoir que nous sommes un puissant miracle vivant et que, quel que soit notre vécu périnatal et généalogique, il a un sens qu’il nous revient de comprendre pour devenir pleinement nous-même, ouverts à la santé du vivant.

Cette compréhension de l’impact du vécu périnatal aide chaque être humain à laisser couler les joies, les tristesses, les colères et les peurs de son cœur, réchauffé par l’eau de la Terre mère au lieu de les garder enfermées dans les mémoires de ses cellules.

Il devient ainsi plus évident de prévenir la maladie, d’être créateur de sa vie et d’apprendre ce qui est nécessaire pour pouvoir changer et rayonner sa puissance, comme le soleil ne manque jamais de le faire.

En s’appuyant sur des rituels d’eaux chauffées par la Terre mère, la mère ou le père qui porte en conscience son enfant dans les bras et joue dans cette eau avec lui consolide les bases de la future femme ou homme que sa fille ou son fils deviendra. Autant de moments qui, même lorsque ces enfants sont adolescents et « rejettent » leurs parents pour mieux grandir, sont doux à vivre, et aident réellement à les laisser partir pour devenir.

Ces moments en famille permettent de conscientiser profondément que nos enfants sont notre prolongement et de se situer ainsi dans la dimension universelle de la vie.

C’est à travers eux que nous sommes devenus parents et qu’ils nous feront ou nous ont déjà fait devenir grands-parents, puis arrière-grands-parents. Nous leur avons donné la vie, nous les avons portés dans la vie et ils nous accompagneront vers la mort.

Autant de bains de rituels enjoués qu’il est bon de vivre pour se souvenir qu’être un enfant de l’univers n’est pas que de la poésie, qu’il est possible de le ressentir et de s’y connecter pour aimer vivre ensemble.

Aide-toi et l’eau t’aidera aussi. Quel que soit le vécu périnatal qui a touché notre mère et la mère de notre mère… au plus profond de leur chair, au plus profond de leur identité, l’eau chaude de la Terre mère peut l’éroder.

L'introspection théorique suivie de rituels dans l’eau est une méthode efficace pour assainir avec joie et facilité les terrains qui nous ont été transmis et que nous transmettons à notre tour, pour vivre avec bonheur le plaisir de se relier en douceur les uns aux autres.

Il n’est pas nécessaire de souffrir pour grandir, il est possible de guérir dans un autre lieu que dans un hôpital ou que dans un cabinet de thérapie.Il est possible d’insuffler plus de légèreté, de joie et de douceur dans chaque domaine de notre vie en se jetant dans l’eau de la Terre mère, dans un environnement de vacances ressourçant, seul ou mieux encore en famille. Vibrer avec le Vivant se fait plus facilement dans des lieux qui vibrent de Vie. C’est une vérité pleine de bon sens.

Comprendre que nos difficultés ne nous appartiennent pas en propre, que ces mémoires de joie et de douleur passent à travers nous au cours de notre histoire périnatale et ne sont pas véritablement à nous, permet de prendre son corps, son cœur et son mental en main.

Il suffit en fait de laisser cette eau sacrée faire le tri dans nos mémoires, de la laisser décider de recycler ce qui nous propulse ou nous freine dans la réalisation de nos rêves de vie ou de ceux de nos enfants. Il suffit de la laisser nous rappeler par sa chaleur, sa douceur et sa musique, que nous sommes venus de nos parents mais que nous ne sommes pas leurs enfants, que nous sommes les siens avant tout, que nous sommes les enfants de l’univers. Que nous sommes des miracles de la vie, que nous portons nous aussi en nous, une eau sacrée porteuse de la force créative du Vivant. L’eau de la Terre mère des Monts Lessini ne manquera pas de nous le faire ressentir et de raviver cette force en son sein, pour que nous puissions la faire jaillir dans la Création de nos vies et de celle de nos enfants.

Re-naissance

Périnatalité - Bien-être
Un séminaire de jouvence pour le corps, le mental et l’âme

Re-naissance Eduard et Judith Van den Bogaert
Animé par Eduard et Judith Van den Bogaert
Ouvert et accessible à tous
-- Montegrotto - Padova - Italie - Dolce Vita Venitienne --

Voir les infos

 

Newsletter

Je m'abonne à la Newsletter : Infos, articles & vidéos
Saisissez votre

Recevoir : en Fr
Recevoir : en Fr et Nl